Essai Jobber Maxx EV5 4×4, Hytrack double la mise !

Essai Jobber Maxx EV5 4×4, Hytrack double la mise !

Hytrack ajoute un SSV électrique dans sa vaste gamme. Le Jobber Maxx EV5 4×4 possède l’avantage d’avoir 4 roues motrices, et cela augmente considérablement son rayon d’action !

On connaît la réticence de certains vis-à-vis des véhicules électriques. Mais force est d’admettre que leur silence de fonctionnement est très appréciable pour ceux qui les utilisent toute la journée ; y compris pour leur environnement sur pattes : animaux ou même voisins ! Surtout si on les compare aux claquements caractéristiques des moteurs Diesel des engins agricoles…
Marque bien implantée dans le secteur agricole, Hytrack possède une gamme de 9 SSV à usage professionnel. Très adroitement nommés “Jobber“, ces utilitaires légers proposent toutes les motorisations du moment : essence, diesel et électrique. Dans ce dernier registre, leur premier Jobber EV5 offrait de qualités attractives, mais ses seules deux roues motrices limitaient fortement ses capacités en tout-terrain. Nous allons voir que les 4 roues motrices de ce Jobber Maxx EV5 4×4 apportent un réel plus.

hytrack jobber maxx EV5 4x4 électrique
Ce Hytrack Jobber 100 % électrique se recharge simplement sur une prise 230 V domestique. La recharge complète des huit batteries réclame un maximum de 7 heures.

2+2 = 4×4 !

En tout-terrain, l’adhérence est le problème numéro 1 des véhicules utilitaires. Et plus encore avec une motorisation électrique qui manque de progressivité. Le caractère “On-Off“ de ce type de moteur met régulièrement ces engins en défaut. Les roues patinent à tout-va et, même avec des pneus adaptés, il arrive de jardiner sur place.
Avec le Jobber Maxx EV5 4×4, nous sommes surpris par la motricité de ce Hytrack au style mi-utilitaire, mi-loisir. Avec ses pneus Uride 3035, ce nouveau Jobber Maxx s’affranchit de tous les obstacles du terrain d’évolution de Delta Mics ; le distributeur français de la marque. Même les gros talus sont grimpés d’un coup d’accélérateur ; avec un soupçon d’élan quand même. Il n’y a guère qu’au passage du pierrier artificiel qu’il peut butter sur un rocher. Là encore, il faut anticiper l’obstacle et ça passe ! Au pire, un blocage de différentiel avant est à disposition.

image hytrack jobber maxx EV5 4x4 de profil
Le gabarit du Jobber Maxx EV5 est très compact et se faufilera partout, notamment dans des bâtiments où l’absence d’émission de CO2 est un autre avantage.

Un réel progrès sur ce Jobber Maxx EV5 4×4

Outre 4 roues motrices, le Jobber Maxx EV5 4×4 possède un moteur de 5,5 kW ; puissance qui peut atteindre 12,4 kW en crête. Ses huit batteries au plomb (soit 48V) apportent une capacité totale de 260 Ah. Il faut compter 7 h pour la recharge complète de l’ensemble. Toujours côté chiffres, le Maxx EV5 4×4 offre une autonomie de 72 km.
Pour parvenir à cette distance, il est évident qu’il ne faut pas abuser des 4 roues motrices. Le mode 4×2, plus économique, prolonge l’autonomie et s’avère suffisant en usage classique. Trois modes de conduite différents contribuent à une utilisation adaptée aux diverses situations. Ils permettent de donner plus ou moins de réactivité au Jobber et donc d’autonomie.

Rappelons qu’il s’agit d’un véhicule typé utilitaire et que les performances maxi passent au second plan. Ici, on cherche avant tout le côté pratique et fonctionnel. A propos, il est important de préciser que ce EV5 offre une récupération d’énergie à la décélération. Ce qui peut prolonger l’autonomie si on l’utilise adroitement !

Le Hytrack Jobber Maxx EV5 4×4 intègre même la récupération d’énergie à la décélération, augmentant de fait son autonomie

Electrique mais dynamique !

Autour de ce groupe propulseur électrique, on retrouve un châssis plutôt efficace pour un SSV utilitaire. Posé sur quatre amortisseurs à gaz, le Jobber Maxx EV5 4×4 se révèle confortable. Ses suspensions indépendantes possèdent de multiples réglages.
Dans l’habitacle, le confort de la banquette est correct, sans plus. Encore une fois, il s’agit d’un véhicule utilitaire et nous dirons que l’essentiel est préservé : une bonne accessibilité à bord. N’oublions pas que l’usager-type montera et descendra plusieurs fois par jour et que rien ne doit entraver ses mouvements.
Bien à l’abri sous le toit de série, le conducteur fait face à un volant réglable en hauteur. La planche de bord est claire, tout comme le bloc compteur partiellement digital. Celui-ci est placé au centre au-dessus des divers interrupteurs. L’un d’eux permet d’actionner la marche arrière. Le frein de parking s’enclenche du pied gauche, comme un Mercedes Vito. Simple et efficace !

Prix public TTC : 11 990 € (homologation L7e)
Retrouvez les caractéristiques techniques sur hytrack.com

Texte & photos : David Thomas / All Tracks Media

On aime !

  • Efficacité en tout-terrain
  • Silence de fonctionnement
  • Récupération d’énergie à la décélération

On aime moins…

  • Faible niveau d’équipements
  • Léger manque de progressivité du moteur

CONCLUSION
Le Jobber Maxx EV5 4×4 arrive à point nommé sur le marché de l’électrique. A l’heure où tous les constructeurs se penchent sur le sujet, Hytrack propose un véhicule bien abouti, notamment avec une motricité efficace en tout-terrain. Et si on ajoute la récupération d’énergie à la décélération, on peut vaquer à ses occupations quotidiennes l’esprit tranquille !
Le constructeur fait également un effort du côté cosmétique avec une présentation moins austère que par le passé. Hytrack progresse dans tous les domaines et ce neuvième SSV complète idéalement la famille Jobber. L’électrique n’est pas une fin en soi mais une alternative intéressante pour ceux qui veulent travailler dans le calme ou dans des bâtiments fermés.

4 thoughts on “Essai Jobber Maxx EV5 4×4, Hytrack double la mise !

    1. Ce SSV propose une vitesse de pointe de 45 km/h environ, ce qui est très correct pour un véhicule électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *