Essai Segway Villain SX10 W

Essai Segway Villain SX10 W

Villain SX10 W. Retenez bien ce nom car ce nouveau SSV hypersportif s’annonce très prometteur. Notre rédaction sort de l’essai convaincant du prototype en version “Wide“.

La firme Segway a surpris toute l’industrie motorisée à l’EICMA de Milan en 2019 en présentant une gamme “Powersports“. Composée d’un quad et de deux SSV – un loisir/utilitaire et ce sportif Villain SX10 – cette nouvelle famille s’est annoncée d’emblée très innovante. Tout d’abord, d’un point de vue Design, mais également en termes de technologies embarquées. Il convient de rappeler que l’américain Segway fut le créateur du gyropode en 1999, transporteur personnel qui fut un succès mondial.
Depuis, le constructeur est passé sous pavillon chinois chez Ninebot, s’entourant de puissants industriels comme Intel ou Xiaomi ; des leaders dans le domaine électronique. Mais comment deviner que ce consortium allait brillamment passer d’un transporteur urbain à une gamme de véhicules tout-terrain performant ? Deux journées d’essais chez Delta Mics, l’importateur français, nous ont convaincu que leur virage à 180° a suivi la bonne trajectoire.

segway villain sx10 w action 2
Le bicylindre du Villain SX10 développe 107 chevaux dans sa version essence. Un moteur hybride de 181 chevaux est en phase de finalisation…

Villain SX10 W, la version hypersport !

Nous commencerons donc cette série d’essais par le véhicule le plus turbulent de la gamme. Le Villain SX10 W – pour Wide – est la version “large“ du SSV hypersport de la marque. Avec des largeurs de voies de 180 cm – contre 163 cm pour le SX10 standard – le SX10 W affiche un gabarit impressionnant. Sa garde au sol d’environ 50 cm au point le plus haut prédispose au sport extrême. Il ne sera d’ailleurs pas homologué.
Ses épures de suspensions ne sont pas en reste. Avec ses doubles triangles avant surdimensionnés et ses bras arrière tirés, le SX10 W présente bien. Avec 480/430 mm de débattements AV/AR, les amortisseurs à réglages hydrauliques multiples semblent de bonne facture. Idem pour le châssis tubulaire de grosse section. Mais en offrir plein les yeux et être efficace sur le terrain sont deux choses différentes. Nous verrons plus tard si Segway Powersports réussit ce tour de force.

tableau de bord segway villain sx10 w

Segway Powersports collabore avec des géants de l’électronique comme Intel ou Xiaomi pour offrir une expérience divertissante !

Une finition surprenante

Novice dans le monde des sports mécaniques, Segway Powersports étonne par sa maîtrise du process industriel ; même si le constructeur possède une bonne expérience dans le domaine avec ses gyropodes. En ouvrant la porte du SX10, le SSV hypersport dévoile un habitacle taillé à son image. Sièges baquets et harnais 4 points de série, on rentre dans un univers sportif. Le volant de petit diamètre surprend de prime abord. Derrière celui-ci, on découvre un bloc compteur très compact mais fourmillant d’informations.
Mais là où Segway enfonce le clou, c’est avec son énorme écran central. A l’instar de la production automobile, c’est une véritable plateforme multimédia ! L’écran fonctionne de pair avec l’application pour Smartphone “Segway Powersports“ et offre de multiples fonctions : infos sur le véhicule, suivi du parcours, création d’une “team Segway“ indiquant la position de ses partenaires de rando, etc. Innovation toujours…

segway villain sx10 w action 3
Les accélérations du Villain SX10 W sont d’autant plus remarquables qu’il ne sera pas homologué. Seule la version Standard recevra la certification T1b.

Un bicylindre en ligne vigoureux !

Passons au cœur du SSV hypersport de Segway, le moteur. Cette version essence intègre un bicylindre en ligne de 1000 cm3 délivrant la bagatelle de 107 chevaux. On reste toujours dubitatif devant ces annonces de chiffres, donc on verra plus tard sur le terrain.

Bien installé dans le siège baquet, réglable en recul, on détaille les diverses commandes. Une fois mis le contact et observé la démo des écrans, on presse le bouton “Start“. Le feulement du twin est savamment maîtrisé entre belle sonorité et discrétion grâce à la double sortie d’échappement.
Frein à main manuel desserré, le sélecteur de gammes s’actionne assez facilement. On apprivoise ce petit volant, dont le faible diamètre permet finalement de ne pas trop écarter les coudes. Seul le méplat en partie basse est un peu déroutant dans les virages serrés. D’autant que le rayon de braquage est assez important sur cette version Wide.

segway villain sx10 w en virage
La tenue de piste du SX10 W est rassurante avec ses voies larges de 180 cm et ses suspensions bien abouties.

Le Villain SX10 W est très homogène

Dès les premiers tours de roues, on ressent un bon potentiel au volant de ce SX10 W. Les accélérations sont vigoureuses, sans être trop brutales, et le freinage répond instantanément. Dans ce dessin presque idéal, les suspensions suivent le rythme et absorbent parfaitement le terrain. Les gros pneus de 30“ – montés sur des jantes Beadlock – avalent tout sur leur passage. Sur la version SX10 standard, ils repasseront sans doute en 27“, mais toujours sur des jantes Beadlock de 14“.
Le capot plongeant permet de bien lire la piste dans les zones plus techniques. Un point parfois négligé sur des SSV hypersportifs. Le moteur coupleux du Segway se comporte bien aussi à bas régimes et le variateur n’a jamais donné d’à-coups. On a hâte d’essayer la version homologuée du SX10, qui sera plus étroite mais conservera globalement les mêmes caractéristiques. Ces SSV seront disponibles au plus tard début septembre.

Retrouvez les caractéristiques complètes sur segwaypowersports.fr

On aime !

  • Homogénéité d’ensemble
  • Performances générales
  • Qualité d’assemblage

On aime moins…

  • Rayon de braquage un peu élevé
  • Diamètre et forme du volant

CONCLUSION
Il n’y a aucun doute là-dessus, le Segway Villain SX10 est sacrément bien né ! Si cette version “Wide“ large ne sera pas homologuée en Europe, la version Standard arrivera en même temps fin août / début septembre. Limitée à 163 cm de largeur, pour un côté plus passe-partout, elle profitera des mêmes performances moteur mais d’une homologation T1b la bridant logiquement à 60 km/h. La configuration sera identique, avec un toit de série, des jantes Beadlock de 14 pouces, mais des pneus de 27“ de diamètre moins dévoreurs d’énergie. Tous les SX10 bénéficient de l’application “Segway Powersports“ qui permet de suivre son parcours, d’envoyer une alerte à un proche en cas de souci et de relier son Smartphone au SSV pour écouter de la musique ou passer des appels (liste non exhaustive !). Quant à tarif, il devrait être inférieur à 17 000 €. La concurrence devra avoir l’œil sur ce nouveau constructeur innovant… On attend la version SX10 H hybride avec curiosité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *